Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Geologie, Sortie sur le terrain, Stage de terrain
  • Geologie, Sortie sur le terrain, Stage de terrain
  • : Les articles qui seront publiés sur ce Blog de l'IDGT seront destinés à fournir des informations pour tous ceux qui désirent faire ou organiser des sorties géologiques sur le terrain.
  • Contact

Recherche

18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 10:29
A tous les adhérents et sympathisants 2017
 
L'assemblée Générale de l'IDGT aura lieu le jeudi 28 septembre de 17h à 19h à la Maison des Associations du 5° Arrd., 4 rue des Arènes. Un diaporama sur les différentes sorties IDGT de l'année 2016-2017 sera présenté. Les sorties à venir de l'année 2017-2018 seront proposées et discutées au cours de cette AG.
Un dîner dans un restaurant du quartier réunira les participants qui le désirent et qui se seront préalablement inscrits ( prévoir 20 euros avec boissons)
Attention, le nombre de places à l'AG étant limité, merci de vous inscrire. Priorité sera donnée aux adhérents à jour de leur cotisation 2016-2017 et par ordre d'inscription. 
 
PS : en raison des élections du nouveau Conseil d'Administration pour deux ans, merci aux membres sortants de faire à nouveau acte de candidature auprès de B. Cabanis au plus vite. Merci aux nouveaux membres intéressés de faire également acte de candidature.
 
 
Bien cordialement
 
Le Président IDGT
 
Bruno CABANIS
Docteur d'Etat en Géologie (UPMC)
Président IDGT
 
 
0143365513
Sortie Pont Alexandre III - Musée du Vin en 2017

Sortie Pont Alexandre III - Musée du Vin en 2017

Excursion en Champagne en 2017

Excursion en Champagne en 2017

Campanile ou Cerithium Giganteum du Lutétien de la Cave aux Coquillages

Campanile ou Cerithium Giganteum du Lutétien de la Cave aux Coquillages

Repost 0
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 15:37

L'excursion Bretagne 2017 s'est déroulée du 1 au 4 juillet dans le Pays Bigouden et la Cornouaille avec un groupe de 18 participants dans une ambiance sympathique et avec globalement de bonnes conditions météorologiques.

La plupart des participants sont arrivé par le train à Quimper où s'est effectué leur prise en charge le 1° juillet à 14h pour le covoiturage durant l'excursion

Nous avons fait étape à Tréboul-Douarnenez où une partie du groupe était logé dans la Maison de Michel Hirshauer que nous remercions et le restant du groupe à l'hôtel First Class. Les deux premiers dîners ont eu lieu au restaurant Golden Tulip de la Thalasso avec vue sur mer. Le troisième dîner s'est déroulé dans la crêperie "La Fleur de Blé" à Douarnenez, excellente crêperie recommandé par Michel Hirshauer. 

Le programme a été respecté même si les conditions météorologiques brumeuses du deuxième jour nous ont amené à modifier son déroulement pour bénéficier d'une belle météo à la Pointe du Van et à la Pointe du Raz

  

 

Un reportage photos exceptionnel et très complet du à Marie Claude et Michel Diamantis est visible à l'adresse mail ci-dessous

http://michel.diamantis.free.fr/IDGT/Bretagne%202017/index.html

 

Je n'ajouterai donc qu'un bref résumé en photos qui rappelleront la bonne ambiance de cette excursion.

Le groupe devant l'hôtel Golden Tulip où nous prenions nos repas

J1 : Pointe de Penmac'h dans le granite de Pont Labbé et phare d'Eckmul en kersantite

J1 : Pointe de Penmac'h dans le granite de Pont Labbé et phare d'Eckmul en kersantite

J1 - Sur l'Ile Krugen à marée basse : granite porphyroide, granite de Pont Labbé et enclavec d'encaissants métamorphiques

J1 - Sur l'Ile Krugen à marée basse : granite porphyroide, granite de Pont Labbé et enclavec d'encaissants métamorphiques

J1 -  Rochers granitiques de Saint Guénolé et figures d'érosion

J1 - Rochers granitiques de Saint Guénolé et figures d'érosion

J2 Orthogneiss de Pors Poulhan

J2 Orthogneiss de Pors Poulhan

J2 Pique nique à Pors Poulhan avec le soleil qui réapparaît

J2 Pique nique à Pors Poulhan avec le soleil qui réapparaît

J2 Plage de Gored : magnifique contact entre l'orthogneiss de Pors Poulhan et les micaschistes de Penhors

J2 Plage de Gored : magnifique contact entre l'orthogneiss de Pors Poulhan et les micaschistes de Penhors

J2 - Escalade de la falaise à Penhors avec micaschistes et plage ancienne

J2 - Escalade de la falaise à Penhors avec micaschistes et plage ancienne

J2 -  Baie d'Audierne : Immense plage de Ru Vein et son cordon impressionnant cordon de galets

J2 - Baie d'Audierne : Immense plage de Ru Vein et son cordon impressionnant cordon de galets

J2 : Ruines de la Chapelle de Languidou et matériaux géologiques variés

J2 : Ruines de la Chapelle de Languidou et matériaux géologiques variés

J2  Dîner au Golden Tulip face à la mer, le luxe....!

J2 Dîner au Golden Tulip face à la mer, le luxe....!

J3 -  Pointe du Millier et Trondjémite de Douarnenez

J3 - Pointe du Millier et Trondjémite de Douarnenez

J3 -  Moulin de Kerhoret en fonctionnement sous la conduite de Michel Hirshauer

J3 - Moulin de Kerhoret en fonctionnement sous la conduite de Michel Hirshauer

J3 - Rochers granitiques de Saint Godelig et sa légende

J3 - Rochers granitiques de Saint Godelig et sa légende

J3 - Pique nique dans la célèbre carrière de serpentinite du Moulin Pontalan (Peumlerit)

J3 - Pique nique dans la célèbre carrière de serpentinite du Moulin Pontalan (Peumlerit)

J3 - Enormes filons de quartz marquant le passage de failles

J3 - Enormes filons de quartz marquant le passage de failles

J3-  La célèbre Pointe de la Torche avec mer calme et les vestiges de son allée couverte

J3- La célèbre Pointe de la Torche avec mer calme et les vestiges de son allée couverte

J3 -  Magnifique chapelle de Tronoen et son calvaire

J3 - Magnifique chapelle de Tronoen et son calvaire

J4 -  Pointe du Van avec le beau temps et les bruyères en fleur

J4 - Pointe du Van avec le beau temps et les bruyères en fleur

J4 Baie des Trépassés

J4 Baie des Trépassés

J4 -  La source de la Pointe du Van et son adorable fontaine

J4 - La source de la Pointe du Van et son adorable fontaine

J4 -  La grandiose Pointe du Raz marque la fin de l'excursion

J4 - La grandiose Pointe du Raz marque la fin de l'excursion

Repost 0
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 22:40
Le groupe à l'entrée du Musée du Vin (photo B. Cabanis)

Le groupe à l'entrée du Musée du Vin (photo B. Cabanis)

Le pont Alexandre III et le Grand Palais (photo Marie Esnault)

Le pont Alexandre III et le Grand Palais (photo Marie Esnault)

 

La sortie qui comptait une vingtaine de participants s'est déroulée dans d'excellentes conditions avec une météo idéale.

Nous avions rendez-vous à 10h au Pont Alexandre III rive gauche. Nous sommes descendus sur les berges pour éviter le bruit de la circulation et faire une présentation sur la géologie de Paris et surtout sur le sous-sol des lieux en discutant des sondages de l'Atlas de l'IGC. La présence d'alluvions épaisses d'environ une quinzaine de mètres a entraîné des problèmes dans les fondations du Grand Palais tout proche.

Nous examinons pour commencer les matériaux de construction du Pont Alexandre III très variés : calcaire de Château-Landon blanc massif, calcaire comblanchien, calcaire marbre, calcaire oolithique du Poitou et calcaire à Rudistes de l'Echaillon (Grenoble) très spectaculaires. Les deux massifs maçonnés aux extrémités supportent les appuis du pont sur les rives. Ils sont construits en granite de Sénones (Vosges) travaillé en bosselage.

Notre itinéraire nous fait passer ensuite devant le Grand Palais construit également pour l'exposition universelle de 1900 avec ses fondations appuyées sur deux mille pieux de chênes enfoncés dans les alluvions. Les matériaux de construction utilisés sont du calcaire massif blanc à la base, puis du calcaire à entroques (crinoïdes parfois en étoile) provenant d'Euville (Meuse) et des calcaires jaunes du Lutétien de l'Oise dans la partie supérieure.

Devant la grande entrée, une rambarde d'escalier en calcaire gris terne mais d'un grand intérêt géologique. Il s'agit d'un calcaire corallien du Primaire (Dévonien) à algues et coraux (Tétracoralliaires) provenant des Ardennes.

Nous contournons le Grand Palais et passons devant l'entrée du Palais de la Découverte où l'escalier d'entrée montre un beau calcaire comblanchien fossilifère à empreintes d'huîtres.

Nous rejoignons le Pont des Invalides pour longer la Seine jusqu'au Pont de l'Alma avec son célèbre zouave témoin des crues de la Seine. J'ai mis une photo que j'ai prise en juin 2016 au moment de la crue.

Avant le Pont de l'Alma le socle d'un monument polonais montre un magnifique granite à grands cristaux rectangulaires de feldspaths.

Nous traversons le pont de l'Alma pour évoquer l'histoire des égouts de Paris puis effectuons un bref détour sur le parvis de l'église orthodoxe.

Nous rejoignons le pont de Iena, la Tour Eiffel et le Trocadéro par la rive gauche.

L'heure tourne et il n'est pas possible de monter jusqu'à l'esplanade du Trocadéro. Nous observons les sculptures en pierre d'Euville situées au pied des fontaines et nous rendons vers le Sud pour observer l'ancien front de taille du calcaire grossier exploité à ciel ouvert puis en carrière souterraine dans le secteur.

Nous allons ensuite au Musée du Vin situé rue des Eaux (eaux de Passy) où nous avons rendez-vous pour déjeuner.

Topo de départ au pied du Pont Alexandre III, rive gauche

Topo de départ au pied du Pont Alexandre III, rive gauche

Les massifs de maçonnerie supportant les culées du pont sont construites en granite de Sénones des Vosges

Les massifs de maçonnerie supportant les culées du pont sont construites en granite de Sénones des Vosges

Nombreux matériaux géologiques dont le calcaire oolithique du Poitou

Nombreux matériaux géologiques dont le calcaire oolithique du Poitou

Calcaire à rudistes d'Echaillon près de Grenoble avec nombreux traces de fossiles mis en relief par l'érosion. Sur la photo deux nouvelles colonnes et une ancienne érodée.

Calcaire à rudistes d'Echaillon près de Grenoble avec nombreux traces de fossiles mis en relief par l'érosion. Sur la photo deux nouvelles colonnes et une ancienne érodée.

Devant le Grand Palais, trois niveaux de matériaux, à la base un calcaire blanc massif, puis au dessus un calcaire à entroques d'Euville (Meuse) et au sommet des calcaires plus jaunes du Lutétien

Devant le Grand Palais, trois niveaux de matériaux, à la base un calcaire blanc massif, puis au dessus un calcaire à entroques d'Euville (Meuse) et au sommet des calcaires plus jaunes du Lutétien

Sur le parvis du Grand Palais

Sur le parvis du Grand Palais

Les colonnades du Grand Palais face au Petit Palais

Les colonnades du Grand Palais face au Petit Palais

Au centre devant la grande entrée, la rambarde est en calcaire gris dévonien à algues et coraux

Au centre devant la grande entrée, la rambarde est en calcaire gris dévonien à algues et coraux

Détail d'un corail primaire dans le calcaire gris de la rambarde (photo V. Hofer)

Détail d'un corail primaire dans le calcaire gris de la rambarde (photo V. Hofer)

Monument polonais en granite porphyroide des Carpathes (ME)

Monument polonais en granite porphyroide des Carpathes (ME)

Le zouave, un an auparavant le 3 juin 2016 (B. Cabanis)

Le zouave, un an auparavant le 3 juin 2016 (B. Cabanis)

Vue sur l'église orthodoxe et la Tour Eiffel depuis la rive gauche du Pont d'Alma (Marie Esnault)

Vue sur l'église orthodoxe et la Tour Eiffel depuis la rive gauche du Pont d'Alma (Marie Esnault)

Au pied des jardins du Trocadéro, sculpture en pierre d'Euville et vue sur la Tour Eiffel (VH)

Au pied des jardins du Trocadéro, sculpture en pierre d'Euville et vue sur la Tour Eiffel (VH)

L'ancien front taille de la carrière de calcaire grossier dans les jardins du Trocadéro (Vincent Hofer)

L'ancien front taille de la carrière de calcaire grossier dans les jardins du Trocadéro (Vincent Hofer)

L'oursin du Trocadéro dans le calcaire de Massangis (B.Cabanis)

L'oursin du Trocadéro dans le calcaire de Massangis (B.Cabanis)

Repas au Musée du Vin dans un cellier privé

Repas au Musée du Vin dans un cellier privé

La plupart des participants avait réservé le repas au Musée du Vin

La plupart des participants avait réservé le repas au Musée du Vin

Visite du Musée du Vin dans d'anciennes carrières souterraines de calcaire grossier

Visite du Musée du Vin dans d'anciennes carrières souterraines de calcaire grossier

Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 15:50
Le groupe à Châtillon-sur-Marne (photo Marie Esnault)

Le groupe à Châtillon-sur-Marne (photo Marie Esnault)

Le granite du socle de la statue du Pape Urbain II

Le granite du socle de la statue du Pape Urbain II

A la carrière de Venteuil devant le front de taille

A la carrière de Venteuil devant le front de taille

Nous étions 25 participants à nous retrouver ce samedi 13 mai à 10h à Chatillon-sur-Marne pour une présentation géologique et un panorama sur les vignobles Champenois au pied de la statue du pape Urbain II.

L'excursion en Champagne s'est déroulée avec une bonne météo pour le plus grand plaisir des participants.

Petit résumé de la balade par Claude Douault modifié et complété par  Bruno Cabanis

Le rendez-vous était fixé à Châtillon-sur-Marne au pied de la statue d'Urbain II, le pape de la première croisade au xième siècle. Cette statue en granite de Kersanton (Finistère) fut exécutée  au xixème siècle par le sculpteur Le Goff.

Bruno, notre guide nous fait remarquer que le socle est en granite rose de l'Aber Ildut (Finistère) comme le socle de l'Obélisque de la Concorde.

Nous admirons le point de vue du haut de la colline (170m) vers le sud et la vallée de la Marne. Au bord de la rivière se trouve Port-à-Binson où furent apportés les blocs de granite.

Bruno nous fait un exposé géologique de la région en nous expliquant que durant cette excursion nous serons principalement dans les périodes de l'Eocène et Oligocène du Cénozoïque (55Ma à 25Ma). Les plates-formes structurales du Bassin Parisien sont emboîtées du Nord-Est au Sud-Ouest.

Le paysage de la vallée de la Marne montre le contraste entre les pentes où est installé le vignoble, la vallée avec ses cultures céréalières et le sommet des plateaux avec la forêt.

 

Nous partons vers la carrière de Venteuil qui montre le contact entre les sables gris et roux à stratification oblique du sommet du Cuisien et la corniche de tuffeau calcaire du Lutétien moyen fossilifère avec à sa base un petit niveau de galets et quelques fossiles. Des failles normales décalent les terrains.

Sur la route de Fleury, près d'Arty, un talus remanié récemment permet une bonne récolte de fossiles dans des sables calcaires : bivalves (cardium, crassatella) et gastéropodes variés (fusus, melania, natica, athleta...).

 Pour le pique-nique nous nous rendons dans la forêt de Verzy  à côté du Mont Sinaï et des Faux de Verzy.

Une rapide visite au sommet du Mont Sinai (baptisé Sinaï pendant la guerre de 1914) pour un vaste panorama  sur la plaine de Champagne vers le Nord-Est. Ce fut un observatoire stratégique d'où les français pouvaient surveiller les mouvements ennemis à l'époque.

 

Mais le temps presse......  aussi nous délaissons, non sans regret, les célèbres "Faux de Verzy" pour aller voir le début du sentier géologique de Mailly-Champagne mis en place par le Parc Naturel de la Montagne de Reims.

Le sentier débute dans la craie et se poursuit par des terrains de transition entre la craie et le début du Tertiaire (Thanétien). Un arrêt montre une importante accumulation de sable à Microcodium grésifié et utilisé localement comme matériaux de construction.

 

 

 Plus haut, le sentier arrive dans les argiles sparnaciennes sombres à lentilles de lignite exploitées autrefois pour la vigne. Elles sont surmontées par les sables de Cuise.  L'heure ne nous permet pas d'observer le sommet de la coupe qui montre un Lutétien continental.

Nous revenons à Fleury-la-Rivière où nous avons rendez-vous pour une visite de la « Cave aux Coquillages ». Le site est remarquablement aménagé dans la mesure où les fossiles caractéristiques du Lutétien ont été laissés in situ, particulièrement les célèbres Campanile ou Cerithium Giganteum qui peuvent atteindre plus de 50 cm. La visite très intéressante se termine par une dégustation du Champagne Legrand-Latour.

Certains rentrent sur Paris

D'autres, plus nombreux, font étape à l'hôtel Bagatelle à Dizy très apprécié par les participants.

 

Le dimanche 14 mai, le temps est favorable pour compléter l'excursion. Nous partons pour le village de Chavot, au sud d'Epernay. L'église perchée sur la colline est principalement faite en calcaire lutétien et en meulière caractéristique du Sannoisien (meulière de Brie). Le linteau du portail ouest (style roman) est remarquable car fait d'un seul bloc de meulière.

 

Nous repartons chercher des fossiles vers Monthelon où une ancienne carrière envahie par la végétation permet d'observer à la base le Sparnacien, à mi-pente le Cuisien fluviatiles constitué de sables roux à Unios et Térédines. Enfin plus haut, une petite corniche de calcaire et marnes du Lutétien. Le calcaire lutétien est lithographique et coupant. Nous faisons un essai à l'acide chlorhydrique pour vérifier qu'il n'est pas silicifié...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 11h mais personne ne souhaite rentrer. Bruno propose de retourner dans la Montagne de Reims pour aller voir les « Faux de Verzy » que nous n'avons pas vus hier. C'est une réserve d'intérêt universel car les déformations génétiques de ces hêtres sont exceptionnelles et le sentier de visite aménagé se révèle particulièrement agréable.

Il est presque deux heures quand nous revenons au parking où tous les participants se séparent.

 

NB : un reportage photo très complet de notre première journée d'excursion a été réalisé par Marie-Claude Diamantis, lien ci-dessous.

Ce site remarquable contient des reportages photos de la plupart de nos excursions passées

http://michel.diamantis.free.fr/IDGT/Epernay%202017/index.html
 

 

 

Concentration exceptionnelle de Cerithium Giganteum (taille 50cm )

Concentration exceptionnelle de Cerithium Giganteum (taille 50cm )

Un "Faux de Verzy" de grande taille, hêtre appelé tortillard

Un "Faux de Verzy" de grande taille, hêtre appelé tortillard

Panneau explicatif aux Faux de Verzy

Panneau explicatif aux Faux de Verzy

Pique nique confortable pour certains dans la forêt de Verzy

Pique nique confortable pour certains dans la forêt de Verzy

Panorama géologique du sommet du Mont Sinai et évocation de la guerre de 14-18

Panorama géologique du sommet du Mont Sinai et évocation de la guerre de 14-18

Sentier géologique de Mailly-Champagne : la craie altérée

Sentier géologique de Mailly-Champagne : la craie altérée

Grès calcaire à microcodium du Thanétien

Grès calcaire à microcodium du Thanétien

Visite de la Cave aux Coquillages avec le responsable Patrice Legrand-Latour

Visite de la Cave aux Coquillages avec le responsable Patrice Legrand-Latour

Dégustation de Champagne après la visite

Dégustation de Champagne après la visite

Test à l'acide sur le calcaire lithographique lutétien

Test à l'acide sur le calcaire lithographique lutétien

Fintan récolte des fossiles du Sparnacien

Fintan récolte des fossiles du Sparnacien

Eglise de Chavot dans le paysage

Eglise de Chavot dans le paysage

Repost 0
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 00:23
Le groupe au pied de la statue d'Henri IV, place du Pont Neuf

Le groupe au pied de la statue d'Henri IV, place du Pont Neuf

La promenade qui regroupait 25 participants  s'est déroulée dans d'excellentes conditions avec une belle météo ensoleillée. 

L’itinéraire a débuté au pied de la fontaine Saint Michel pour aller jusqu’aux Tuileries en passant par le Pont Neuf,  la place Dauphine, l’église St Germain l’Auxerrois et le Louvre.

CR de la balade historico-géologique du 25 février 2017 entre la place Saint-Michel et le Louvre par Claude Douault et complété par le guide et président de l'idgt,  Bruno Cabanis .

 

 

Notre petit groupe s'est retrouvé à 10h place Saint Michel devant la Fontaine Saint-Michel.

Comme à chaque sortie, Bruno notre guide géologue nous a rappelé à l'aide de la carte géologique les principales caractéristiques de la géologie parisienne et les matériaux utilisés pour la construction et la voirie. 

 

L'ensemble place, fontaine, boulevard et pont Saint-Michel est une réalisation du XIXème siècle, fruit de la politique haussmanienne de Napoléon III. La fontaine, œuvre de Davioud, est adossée à un immeuble, orientée vers le nord et égayée par le choix des matériaux géologiques utilisés : calcaire jaune du Jura constituant la voûte devant laquelle se trouve la sculpture de Saint-Michel terrassant le diable. Une pierre bleutée de Belgique, calcaire de Soignies, permet de contraster les couleurs et  sert d'assise. De part et d'autre deux cartouches de « brèches » formées d'éléments de roches diverses et quatre belles colonnes corinthiennes en marbre rose du Languedoc complètent la décoration.

La pavage sur lequel nous marchons est en granite rouge breton (probablement Ploumanach).

Le pont Saint-Michel a été restauré avec un calcaire du jurassique de Bourgogne qui montre quelques traces de fossiles.

Depuis ce pont on aperçoit en amont de la Seine le « Petit Pont » refait en meulière et en aval le Pont Neuf inauguré par Henri IV en 1607. Nous sommes descendus sur les berges de l'île de la Cité, nous observons le calcaire grossier lutétien à Cérithes, la meulière, les pavés en grès de Fontainebleau et les bancs qui ont été rénovés avec un calcaire marbrier à empreintes de grands gastéropodes, les Nérinées, c'est le calcaire de Lavaux-Damparis du Jura.

Nous passons sous le Pont Neuf  en admirant au passage les mascarons tous différents du Pont Neuf lui-même construit et rénové en calcaire grossier lutétien à Cérithes puis nous nous rendons au square du Vert-Galant aménagé sur deux anciennes iles de la Seine.

 

 

Evocation du bûcher des Templiers sous Philippe le Bel et de la Saint Barthelemy en 1572 (plaques apposées ici).

 

 

Le mur ayant permis l'installation de la place du Pont Neuf primitivement en calcaire a été consolidé par du granite en 1854, vraisemblablement le granite de Sénones provenant des Vosges.

 

En remontant sur la place du Pont Neuf aménagée en 1608 nous admirons  la statue d'Henri IV refaite sous Louis XVIII . en 1818. On se trouve face à la place Dauphine, triangulaire, autrefois bordée d'immeubles en pierre, briques et ardoises dont il ne reste bien conservé que les deux maisons se trouvant à l'entrée de la place du Pont Neuf.

Nous traversons le Pont Neuf vers la rive gauche et l'entrée de la rue Dauphine pour y observer les soubassements de deux immeubles décorés en marbre noir  du carbonifère inférieur (Tournaisien) provenant de Belgique. Les plaques noires polies sont très fossilifères et montrent de beaux coraux tabulés, des fragments de crinoïdes et des brachiopodes, un vrai musée géologique totalement ignoré du public....

Par le Pont Neuf que nous retraversons en évoquant la Pompe de la Samaritaine nous gagnons ensuite le quai du Louvre jusqu'à la colonnade réalisée sous Louis XIV par Perrault et Le Vau.

En face l'église Saint-Germain-L'auxerrois gothique a conservé un clocher roman du XII°.

Nous entrons dans la cour carrée du Louvre par le nord. L'harmonie de l'ensemble est frappante. Le côté sud-ouest est le plus ancien. Il faut imaginer à cet endroit la forteresse de Philippe Auguste construite vers 1200 avec le donjon de l'enceinte pour défendre la ville ainsi que le mur d'enceinte qui n'englobait pas la forteresse. Au XIVème siècle Charles V le Sage transforme ce lieu en habitation et y installe sa bibliothèque. Le donjon est rasé sous François Ier. On passe de la Cour Carrée à la Cour Napoléon. En se retournant on voit deux colonnes en marbre rose du Languedoc qui encadrent le pavillon Sully.

Au milieu de cette cour la pyramide due à Ming Pei donne la note moderne. Elle cohabite avec la statue en plomb de Louis XIV modèle du Bernin.

Nous passons sous l'arc de triomphe du Carroussel édifié à la gloire des victoires napoléoniennes avec ses huit belles colonnes en marbre rose du Languedoc.

Arc de Triomphe du Carrousel

 

 

La balade se termine à 13h15 entre les pavillons de Marsan et de Flore où un discret panneau dans la pelouse indique l'emplacement de l'ancien palais des Tuileries construit sous Marie de Médicis, demeure royale pendant plusieurs siècles,  incendié sous la Commune et détruit définitivement en 1883.

Une quinzaine de participants affamés se rendent ensuite à la Brasserie des Tuileries place des Pyramides pour un sympathique repas tout en admirant les Tuileries et la Statue dorée de Jeanne d'Arc sur son socle en calcaire rose.

 

 

 

Le Louvre vu depuis le Pont Neuf, l'ancien à droite et le nouveau à gauche.

Le Louvre vu depuis le Pont Neuf, l'ancien à droite et le nouveau à gauche.

Le Pavillon de Sully et la tour de l'Horloge depuis la Cour Carrée (Ancien Louvre)

Le Pavillon de Sully et la tour de l'Horloge depuis la Cour Carrée (Ancien Louvre)

Le Louvre de Philippe Auguste vers 1200, forteresse située à l'extérieur de l'enceinte homonyme

Le Louvre de Philippe Auguste vers 1200, forteresse située à l'extérieur de l'enceinte homonyme

Repost 0
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 15:29
CR. de la visite dans les Catacombes le samedi 17 décembre 2016 avec JP. Gély

Le samedi 17 décembre à 9h15 précises, 23 participants se sont retrouvés à l'entrée des Catacombes pour une visite géologique exceptionnelle guidée par JP. Gély, spécialiste du Lutétien et responsable de l'exposition géologique "La mer à Paris, il y a 45 millions d'années" actuellement installée dans les galeries souterraines des Catacombes.

 

CR. de la visite dans les Catacombes le samedi 17 décembre 2016 avec JP. Gély
CR. de la visite dans les Catacombes le samedi 17 décembre 2016 avec JP. Gély
CR. de la visite dans les Catacombes le samedi 17 décembre 2016 avec JP. Gély
Bain de pied des carriers

Bain de pied des carriers

entrée de l'ossuaire

entrée de l'ossuaire

Pilier à bras et pilier tourné

Pilier à bras et pilier tourné

sculture réalisée par les carriers

sculture réalisée par les carriers

Plan des galeries

Plan des galeries

Ouvrage "La mer à Paris il y a 45 millions d'années" de JP. Gely

Ouvrage "La mer à Paris il y a 45 millions d'années" de JP. Gely

Repost 0
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 12:19
Carrière souterraine des Capucins

Carrière souterraine des Capucins

CR de la visite de la carrière des Capucins le samedi 26 novembre 2016

Cette visite de la carrière souterraine  de calcaire grossier des Capucins située dans le XIV° arrondissement s'est déroulée avec un groupe d'une vingtaine de participants (IDGT, Société des Amis du Muséum) sous la conduite de Monsieur JP. Melaye, Vice Président de la S.E.A.D.A.C.C (Société d'Etudes et d'Aménagement des Anciennes Carrières Souterraines de Paris).

L'entrée de la carrière souterraine est située sous l'hôpital Cochin et les galeries sourterraines situées à 21m sous le sol.

Cette carrière est la seule actuellement accessible à Paris intra-muros avec les Catacombes qui permet de voir les méthodes d'exploitation du calcaire grossier par les deux méthodes traditionnelles du pilier tourné et plus tardivement celle des hagues et bourrages.

Cette passionnante visite a duré 2h30. Elle a débuté par de nombreuses explications sur les types de matériaux exploités en carrières souterraines dans Paris et leur utilisation, les méthodes d'exploitation et la vie des carriers dans les galeries souterraines.

Notre guide JP. Melaye en pleine explication avant le départ dans les galeries souterraines

Nous sommes ensuite descendu dans les galeries situées à 21m sous terre. 

Au cours d'un long cheminement à travers un labyrinthe de galeries les participants ont pu découvrir avec grand intérêt les différents aspects de l'exploitation du calcaire grossier dans cette carrière exceptionnelle.

Quelques photos remarquables communiquées par P. David que nous remercions particulièrement permettent de résumer au mieux notre visite.

 

 

Explications de JP. Melaye dans la galerie richement illustrée de la SEADACC

Explications de JP. Melaye dans la galerie richement illustrée de la SEADACC

Dans les galeries avec notre guide

Dans les galeries avec notre guide

JP Melaye en pleine explication

JP Melaye en pleine explication

Piliers à bras fragiles et pilier maçonné pour conforter la sécurité de la galerie

Piliers à bras fragiles et pilier maçonné pour conforter la sécurité de la galerie

Les deux méthodes d'exploitation : un pilier tourné laissé en place dans la masse de calcaire et un pilier à bras constitué d'un empilement de blocs de calcaires

Les deux méthodes d'exploitation : un pilier tourné laissé en place dans la masse de calcaire et un pilier à bras constitué d'un empilement de blocs de calcaires

Trois piliers à bras remarquablement reconstitué par la SEADACC

Trois piliers à bras remarquablement reconstitué par la SEADACC

Inscription indiquant l'emplacement d'un puits de service

Inscription indiquant l'emplacement d'un puits de service

La fameuse fontaine des Capucins avec l'ancienne échelle de nivellement qui permet de controler en permanence le niveau de la nappe phréatique de la Seine

La fameuse fontaine des Capucins avec l'ancienne échelle de nivellement qui permet de controler en permanence le niveau de la nappe phréatique de la Seine

Discussion animée avec Gilles Thomas auteur de l'ouvrage "Atlas du Paris Souterrain"

Discussion animée avec Gilles Thomas auteur de l'ouvrage "Atlas du Paris Souterrain"

Le groupe dans les galeries

Le groupe dans les galeries

Gravure SEADACC montrant un puits d'extraction en surface

Gravure SEADACC montrant un puits d'extraction en surface

Repost 0
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 22:13
Marie Esnault, Professeur agrégée SVT en pleine explication auprès du public.

Marie Esnault, Professeur agrégée SVT en pleine explication auprès du public.

 

 

 
 
 
 
 
Explication de la carte géologique aux élèves de 1°S
 
Le thème que j'avais proposé au Conseil de la SAMNHN sur "la géologie de Paris et ses carrières" avait été accepté par tous.
 
Notre atelier était situé dans la magnifique Galerie de Minéralogie avec les autres ateliers des Sciences de la Terre. Il se composait d'une dizaine de posters portant sur la géologie de Paris et les carrières que j'avais réalisé pour cette FdS, deux panneaux sur les carrières dessinés par Anne-Marie Felix-Cattez, divers panneaux prêtés par la SAGA sur le Lutétien, par la SEADACC sur la carrière des Capucins, par le club géologique d'Ile de France sur le site fossilifère de Grignon ainsi que du sable et des fossiles.
 
Nous disposions également de tables sur lesquelles nous avons pu mettre à disposition du public et des élèves des échantillons représentatifs des différents niveaux géologiques rencontrés à Paris à partir d'une sélection prêtée par Annie Cornée de la SAGA que nous remercions particulièrement et complétés par des échantillons personnels : craie et silex, calcaire à algues de Vigny, argiles plastiques, sables fossilifères, sable de Fontainebleau et grès, calcaire grossier du Lutétien à Cérithes, gypse de Montmartre saccharoide et pied d'alouette, cristaux de gypse maclé "fer de lance" et de nombreux fossiles récoltés aux environs de Paris.
Nous avions également disposé sur une table un microscope, une loupe binoculaire et une loupe permettant d'observer une lame mince de calcaires à Milioles, un sable fossilifère à foraminifères et un calcaire scié à Nummulites. Ces deux derniers appareils ont connu un immense succès particulièrement auprès des enfants les plus jeunes mais aussi auprès de leurs parents et du public en général. 
Nous étions le premier stand de la Galerie ce qui a favorisé les visites très nombreuses que nous avons eues. Sur les deux journées ouvertes au public, il a été comptabilisé 1800 entrées dans la Galerie et presque tous sont passés par notre stand.
Nous avions ajouté sur une table un grand écran de télévision  pour diffuser un diaporama sur la géologie de Paris et ses carrières. Il contribuait à l'animation générale du stand mais dans l'ensemble peu de personnes en ont vraiment profité, cela ne remplaçait pas la salle obscure que nous avions demandé à la Dicap.
J'avais également réalisé un jeu de piste "géologique" dans le jardin à proximité de notre atelier. Sur une photocopie couleur recto-verso, dix photos avec commentaires géologiques correspondaient à dix arrêts sur un plan google du Jardin des Plantes qu'il fallait remettre à la bonne place. Ceux qui revenaient avec la fiche remplie sans faute gagnait un lot (échelles des temps géologique plastifiées de l'Andra fournies par AMFC et un autre document des temps géologiques avec l'apparition des fossiles), ceux qui avaient fait des petites erreurs étaient d'abord excusés et ensuite récompensés pour leur effort. 
Beaucoup emportait le jeu pour le faire ultérieurement. Les 200 tirages couleur recto-verso ont tous été distribués.  
 
Le vendredi nous avons reçu deux classes avec Gérard Faure et Patrick Thommen, le matin des 5° en deux groupes avec une visite géologique dans le jardin correspondant plus ou moins au jeu de piste précédent et l'après midi des 1°S en deux groupes uniquement à notre Atelier (pour cause de pluie).
 
Le samedi après-midi, mon collègue Daniel Obert, auteur du livre "Promenade Géologique dans le 5° arrd. a accepté de faire une visite guidée du Jardin des Plantes et de ses environs auprès d'un groupe d'une vingtaine de participants dont quelques adhérents IDGT. Nous l'en remercions vivement.
 
Je pense que cet Atelier des Amis du Muséum sur la Géologie de Paris et ses carrières  mis en place pour la Fête de la Science 2016 a connu un réel succès et de plus a été félicité par mes collègues géologues et les autres associations de géologie, Saga en premier.
Elle a permis de montrer l'intérêt du public pour les carrières souterraines et d'inscrire un certain nombre de participants aux deux visites proposées par l'IDGT
Visite de la carrière des Capucins le samedi 26 novembre (complète)
Visite des Catacombes et de l'exposition "La mer il y a 45 millions d'années" le samedi 17 décembre
 
Evidemment je dois maintenant remercier tous les membres de la Société des Amis qui ont contribué par leur présence ou leur participation active au succès de cette manifestation.
Je remercie en premier lieu Anne-Marie Felix-Cattez pour son immense aide et son dévouement permanent; elle a largement contribué au succès de cette manifestation depuis l'élaboration du projet jusqu'à son aboutissement.
Je remercie particulièrement ma compagne Marie Esnault, professeur agrégée de SVT et membre de la SAMNHN pour l'encadrement scientifique indispensable qu'elle a assuré auprès du public durant ces deux journées.
Tous mes remerciements vont également à Gérard Faure qui par son expérience, ses conseils et sa présence notamment lors de la journée des scolaires a contribué au bon déroulement de cet Atelier, également Danielle Tran Van Nhieu très présente auprès du public et son mari pour le montage et le démontage de l'atelier, Philippe Bireau qui a pris le relai pour emmener des groupes effectuer le jeu de piste dans le jardin ainsi que pour son efficacité lord du démontage de l'Atelier dimanche soir, Bernard François qui par sa présence constante durant ces quatre journées nous a fait bénéficier de toute son expérience pour l'organisation et le bon déroulement de l'Atelier et enfin toux ceux qui sont passés nous rendre visite à plusieurs reprises au cours de ces trois journées, en particulier notre Président Bernard Bodot et notre Secrétaire Général Yves Cauzinille très présent durant ces journées pour accueillir les membres de la SAMNHN.

Carrière des Capucins (Visite IDGT 2013) : un pilier tourné et un pilier à bras

 
Vous trouverez ci-jointes quelques photos souvenirs de cette FDS 2016.
Un article sera publié dans le Bulletin trimestriel de la Société des Amis du Muséum.
 
Bruno CABANIS
Docteur d'Etat en Géologie (UPMC)
Administrateur de la SAMNHN
Président IDGT
 
0143365513
 
 
 
 
 
 
 
 
Marie en pleine explication auprès du public

Marie en pleine explication auprès du public

Présentation de la carrière des Capucins
Présentation de la carrière des Capucins

Présentation de la carrière des Capucins

Succès des observations au microscope et à la loupe binoculaire auprès des enfants

Succès des observations au microscope et à la loupe binoculaire auprès des enfants

Balade géologique avec Daniel Obert

Balade géologique avec Daniel Obert

Repost 0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 22:51
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016

L’assemblée Générale de l’IDGT s’est déroulée le mercredi 28 septembre 2016 de 17h à 19h à la Maison des Associations du V° arrd. située au 4 rue des Arènes.

Les rapports moral et financier ont été votés à l’unanimité des présents et représentés (pouvoirs).

.A ce propos nous tenons à remercier les adhérents 2015-2016 qui nous ont fait parvenir leur pouvoir pour l’AG et leur adhésion pour 2016-2017.

Programme prévisionnel des sorties 2016-2017 :

Deux sorties géologiques dans le Jardin des Plantes sont programmées à l'occasion des Fêtes de la Science le samedi 15 octobre à 14h30 et à 16h avec Daniel Obert, géologue et auteur des ouvrages "Promenade géologique à Paris V° ".

L'inscription se fera à partir de 13h au stand des Amis du Muséum dans la galerie de Minéralogie.

Participation libre dans la mesure des places disponibles. Réservation possible pour les adhérents de l’IDGT auprès de bcabanis@free.fr

Nous rappelons que le stand de la SAMNHN est consacré cette année à la géologie de Paris et ses anciennes carrières et qu'il est ouvert à tout public; vous êtes donc tous les bienvenus.

Sorties programmées dans les anciennes carrières.

Deux sorties sont d'ores et déjà fixées pour visiter les anciennes carrières de calcaire grossier à Paris.

Le samedi 26 novembre en matinée à la carrière des Capucins (75014) avec Monsieur Melaye, Vice-Président de la SEADACC réservée aux adhérents de l'IDGT

Le samedi 17 décembre en matinée aux Catacombes pour visiter l'exposition géologique "La mer il y a 45 millions d'années" avec J.P. Gély, géologue et spécialiste du Lutétien.

Autres sorties prévues à Paris (dates à préciser)

1) Du Louvre à la Concorde (dans la continuité de la sortie historico-géologique de Paris IV°)

2) Du Pont Alexandre III au Trocadéro et le Musée du Vin.

En région parisienne : 1) Région d’Epernay et la Cave aux Coquillages

2) Région de Chantilly et Saint Maximin

Excursions en France

1) Excursion Baie du Mont Saint Michel-St Malo-Dinard avec la SAMNHN(Week End Pentecôte 3 au 5 juin), en autocar au départ de Paris (300 euros environ TTC avec le transport et les deux demi-pensions).

2) Excursion en Bretagne Sud (Finistère)(Juillet) quatre jours (350 euros)

3) Excursion Alpes (deuxième quinzaine de juin) de Chambéry à Turin par la Maurienne puis du Val d'Aoste à Annecy avec P. Thommen (550 euros avec 4 demi-pensions et location de voiture incluse à partir de Chambéry).

Pour toutes informations complémentaires : bcabanis@free.fr

Seules seront retenues les excursions qui atteindront un nombre de préinscrits suffisant (minimum 15).

Dès à présent merci de vous faire connaître au plus vite par mail auprès de B. Cabanis:

bcabanis@free.fr

Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Assemblée Générale de l'IDGT du 28 septembre 2016
Repost 0
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 17:31
Groupe à la Pointe du Dossen
Groupe à la Pointe du Dossen

Nous mettons en ligne un premier bilan de cette excursion Bretagne 2016 grâce à la participation de Claude Douault que nous remercions tout particulièrement pour son aide.

Ce bilan sera complété ultérieurement avec des photos des principaux sites.

Géologie du pays de Léon : 5 au 8 juillet 2016

Ceux qui venaient par le train de Paris avaient rendez-vous à la gare de Morlaix où les attendaient Bruno Cabanis et Marie Esnault accompagnés des autres participants assurant le co-voiturage.

Nous sommes immédiatement partis vers le nord, pour un petit pique-nique près de Santec en face de l'île de Sieck avec un magnifique panorama sur les granites de Roscoff et de l’Ile de Batz.

Sans perdre de temps nous avons braqué nos regards sur le granite clair ou leucogranite de Sieck en cherchant des petites baguettes de tourmaline noire, puis nous avons traversé la plage du Dossen pour observer des panneaux d’encaissants dans le granite.

Ensuite nous nous sommes dirigés vers Plouescat et l’anse de Kernic pour observer le granite porphyroïde.

Dans l'anse de Kernic, belle vue sur les dunes de Kéramma, puis nous avons pu constater l'élévation du niveau marin par rapport à la période préhistorique puisque l'allée couverte est recouverte par la mer à marée haute. Plus loin vers l'ouest à Goulven, on a observé des granites de Brignogan à grands cristaux de feldspath blanc appelés par les paysans d'autrefois « dents de cheval » et le superbe site du Menez-Ham constitué par un énorme chaos granitique avec la maison du guetteur cachée dans le chaos.

Ce que je trouve remarquable chez Bruno est qu'il a l'art de se mettre naturellement au niveau global du groupe et en même temps au niveau de chacun des participants.

On avait aussi la chance d'avoir avec nous Fabienne, une excellente professeure, dont l'oeil était immédiatement attiré par le phénomène inattendu, et qui pouvait magistralement nous expliquer les sinuosités dues aux péripéties de la remontée des roches à la faveur le l'orogénèse.

Nous avons fait étape au sud de Guisseny, à l'auberge de Keralloret où nous avons été très bien reçus.

Le lendemain avec un beau soleil nous sommes allés étudier les migmatites de Plouguerneau à Saint Michel, ce sont des roches métamorphiques partiellement fondues avec des alternances de minéraux clairs et sombres.

Après la traversée de l'Aber Wrach nous continuons jusqu'à l'Aber Benoit que nous longeons pour observer l'orthogneiss de Treglonou, issu d'une ancienne roche magmatique et sur la plage de Saint Pabu la trace du cisaillement de Porspoder-Guissény.

Ensuite nous gagnons l'île Carn par le bord de mer car c'est marée basse et nous pouvons remarquer de nouveau des migmatites en contact avec un granite porphyroïde. Sur l'île se trouve un cairn constitué de 3 dolmens, daté d'environ 4000 ans av. J.C et dans lequel certains ont pu pénétrer et observer 1 chambre voûtée.

Nous avons ensuite rendez-vous à Porspoder pour voir les plans de cisaillement qui déforme le granite de l'Aber-Ildut avec ses gros cristaux de feldspath rose.

Plus au sud à Melon, il y a des carrières de ce granite qui a été utilisé pour le socle de l’obélisque de la Concorde. Nous faisons étape au Conquet à l’ Hôtel du Bout du Monde.

Le jour suivant en attendant que la marée descende nous remontons au nord voir le plus haut menhir de Bretagne (10m) situé à Kerloas près de Saint Renan. Il est situé sur un plateau à l’altitude de 134m sur le granite de Saint Renan mais taillé dans le granite rose de l'Aber-Ildut situé à une dizaine de kilomètres au niveau de la mer.

Nous rejoignons ensuite la pointe de Corsen, extrémité la plus occidentale du continent, d'où nous jouissons d'un superbe panorama sur les îles d'Ouessant et de Molène.

Au sud, à l'anse de Porsmoguer-Kernornou nous avons admiré les gneiss de Lesneven à sillimanite blanc nacré dont nous avons prélevé des échantillons. Le granite de Saint-Renan à petits cristaux apparaissait en filons.

En continuant la côte vers le sud, l'anse de Brenterch a été formée par le passage de filons de dolérite couleur vert sombre d'à peu près 30m d'épaisseur dans les gneiss de Kerhornou. Ces dolérites sont issues de la remontée du plancher océanique basaltique qui a provoqué la fragmentation du continent unique de la Pangée et ouvert l'atlantique sud consécutivement à l'orogenèse hercynienne il y a environ 200Ma.

Plus au sud encore, sur la plage des Blancs Sablons on observe la granodiorite, roche magmatique plutonique incluse dans les gneiss déjà vus à Kerhornou.

Tout au long du périple les filons de pegmatite à gros cristaux étaient très fréquents.

Nous avons refait étape au Conquet pour être le 8 juillet à la Pointe-Saint-Mathieu et visiter l'ancienne abbaye en attendant que la marée descende.

On remarque à l'entrée la sculpture d'un ancien écusson en kersantite gris foncé. C'est la seule fois où on a pu observer cette roche appelée ainsi d'après le site de Kersanton (Finistère). Dans les ruines de l'abbaye on observe également 4 piles en calcaire apparemment plus anciennes que les piles en granite et un mur également ancien appareillé en arêtes de poisson.

On est ici à la limite sud du pays de Léon où passe le « Cisaillement des Pierres Noires » qui a réduit la granodiorite d'origine en une roche morcelée. Non loin de là nous nous arrêtons à la plage de Porz Liogan pour chercher des grenats dans les micaschistes du Conquet.

Au sud de cette même plage nous cherchons les amphibolites sombres métamorphisées à partir d'anciens gabbros, du moins c'est l'hypothèse.

En route vers Brest nous nous arrêtons à la plage de Porzmilin dans l'anse de Bertheaume pour observer la granodiorite de Tregana enclavée dans l'orthogneiss de Brest et on retrouve le filon doléritique déjà observé à l'anse de Brenterch.

Nous nous sommes séparés fatigués mais contents de tout ce que nous avions appris et en emportant comme souvenirs les échantillons prélevés qui nous permettront de réviser encore et encore la géologie du Pays de Léon.

Et dans l’attente des prochaines excursions IDGT…..

CR rédigé par Claude Douault et complété par B. Cabanis et Marie Esnault

Migmatites de Saint Michel en Plouguerneau

Migmatites de Saint Michel en Plouguerneau

A la Pointe Saint Matthieu dans les gneiss de Brest

A la Pointe Saint Matthieu dans les gneiss de Brest

Le groupe au chaos du Menez-Ham

Le groupe au chaos du Menez-Ham

Ambiance au Relais du Vieux Port où nous avons été très bien accueilli. Ici les crèpes flambées.....

Ambiance au Relais du Vieux Port où nous avons été très bien accueilli. Ici les crèpes flambées.....

Repost 0