Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Geologie, Sortie sur le terrain, Stage de terrain
  • Geologie, Sortie sur le terrain, Stage de terrain
  • : Les articles qui seront publiés sur ce Blog de l'IDGT seront destinés à fournir des informations pour tous ceux qui désirent faire ou organiser des sorties géologiques sur le terrain.
  • Contact

Recherche

30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 00:23
Le groupe au pied de la statue d'Henri IV, place du Pont Neuf

Le groupe au pied de la statue d'Henri IV, place du Pont Neuf

La promenade qui regroupait 25 participants  s'est déroulée dans d'excellentes conditions avec une belle météo ensoleillée. 

L’itinéraire a débuté au pied de la fontaine Saint Michel pour aller jusqu’aux Tuileries en passant par le Pont Neuf,  la place Dauphine, l’église St Germain l’Auxerrois et le Louvre.

CR de la balade historico-géologique du 25 février 2017 entre la place Saint-Michel et le Louvre par Claude Douault et complété par le guide et président de l'idgt,  Bruno Cabanis .

 

 

Notre petit groupe s'est retrouvé à 10h place Saint Michel devant la Fontaine Saint-Michel.

Comme à chaque sortie, Bruno notre guide géologue nous a rappelé à l'aide de la carte géologique les principales caractéristiques de la géologie parisienne et les matériaux utilisés pour la construction et la voirie. 

 

L'ensemble place, fontaine, boulevard et pont Saint-Michel est une réalisation du XIXème siècle, fruit de la politique haussmanienne de Napoléon III. La fontaine, œuvre de Davioud, est adossée à un immeuble, orientée vers le nord et égayée par le choix des matériaux géologiques utilisés : calcaire jaune du Jura constituant la voûte devant laquelle se trouve la sculpture de Saint-Michel terrassant le diable. Une pierre bleutée de Belgique, calcaire de Soignies, permet de contraster les couleurs et  sert d'assise. De part et d'autre deux cartouches de « brèches » formées d'éléments de roches diverses et quatre belles colonnes corinthiennes en marbre rose du Languedoc complètent la décoration.

La pavage sur lequel nous marchons est en granite rouge breton (probablement Ploumanach).

Le pont Saint-Michel a été restauré avec un calcaire du jurassique de Bourgogne qui montre quelques traces de fossiles.

Depuis ce pont on aperçoit en amont de la Seine le « Petit Pont » refait en meulière et en aval le Pont Neuf inauguré par Henri IV en 1607. Nous sommes descendus sur les berges de l'île de la Cité, nous observons le calcaire grossier lutétien à Cérithes, la meulière, les pavés en grès de Fontainebleau et les bancs qui ont été rénovés avec un calcaire marbrier à empreintes de grands gastéropodes, les Nérinées, c'est le calcaire de Lavaux-Damparis du Jura.

Nous passons sous le Pont Neuf  en admirant au passage les mascarons tous différents du Pont Neuf lui-même construit et rénové en calcaire grossier lutétien à Cérithes puis nous nous rendons au square du Vert-Galant aménagé sur deux anciennes iles de la Seine.

 

 

Evocation du bûcher des Templiers sous Philippe le Bel et de la Saint Barthelemy en 1572 (plaques apposées ici).

 

 

Le mur ayant permis l'installation de la place du Pont Neuf primitivement en calcaire a été consolidé par du granite en 1854, vraisemblablement le granite de Sénones provenant des Vosges.

 

En remontant sur la place du Pont Neuf aménagée en 1608 nous admirons  la statue d'Henri IV refaite sous Louis XVIII . en 1818. On se trouve face à la place Dauphine, triangulaire, autrefois bordée d'immeubles en pierre, briques et ardoises dont il ne reste bien conservé que les deux maisons se trouvant à l'entrée de la place du Pont Neuf.

Nous traversons le Pont Neuf vers la rive gauche et l'entrée de la rue Dauphine pour y observer les soubassements de deux immeubles décorés en marbre noir  du carbonifère inférieur (Tournaisien) provenant de Belgique. Les plaques noires polies sont très fossilifères et montrent de beaux coraux tabulés, des fragments de crinoïdes et des brachiopodes, un vrai musée géologique totalement ignoré du public....

Par le Pont Neuf que nous retraversons en évoquant la Pompe de la Samaritaine nous gagnons ensuite le quai du Louvre jusqu'à la colonnade réalisée sous Louis XIV par Perrault et Le Vau.

En face l'église Saint-Germain-L'auxerrois gothique a conservé un clocher roman du XII°.

Nous entrons dans la cour carrée du Louvre par le nord. L'harmonie de l'ensemble est frappante. Le côté sud-ouest est le plus ancien. Il faut imaginer à cet endroit la forteresse de Philippe Auguste construite vers 1200 avec le donjon de l'enceinte pour défendre la ville ainsi que le mur d'enceinte qui n'englobait pas la forteresse. Au XIVème siècle Charles V le Sage transforme ce lieu en habitation et y installe sa bibliothèque. Le donjon est rasé sous François Ier. On passe de la Cour Carrée à la Cour Napoléon. En se retournant on voit deux colonnes en marbre rose du Languedoc qui encadrent le pavillon Sully.

Au milieu de cette cour la pyramide due à Ming Pei donne la note moderne. Elle cohabite avec la statue en plomb de Louis XIV modèle du Bernin.

Nous passons sous l'arc de triomphe du Carroussel édifié à la gloire des victoires napoléoniennes avec ses huit belles colonnes en marbre rose du Languedoc.

Arc de Triomphe du Carrousel

 

 

La balade se termine à 13h15 entre les pavillons de Marsan et de Flore où un discret panneau dans la pelouse indique l'emplacement de l'ancien palais des Tuileries construit sous Marie de Médicis, demeure royale pendant plusieurs siècles,  incendié sous la Commune et détruit définitivement en 1883.

Une quinzaine de participants affamés se rendent ensuite à la Brasserie des Tuileries place des Pyramides pour un sympathique repas tout en admirant les Tuileries et la Statue dorée de Jeanne d'Arc sur son socle en calcaire rose.

 

 

 

Le Louvre vu depuis le Pont Neuf, l'ancien à droite et le nouveau à gauche.

Le Louvre vu depuis le Pont Neuf, l'ancien à droite et le nouveau à gauche.

Le Pavillon de Sully et la tour de l'Horloge depuis la Cour Carrée (Ancien Louvre)

Le Pavillon de Sully et la tour de l'Horloge depuis la Cour Carrée (Ancien Louvre)

Le Louvre de Philippe Auguste vers 1200, forteresse située à l'extérieur de l'enceinte homonyme

Le Louvre de Philippe Auguste vers 1200, forteresse située à l'extérieur de l'enceinte homonyme

Partager cet article

Repost 0

commentaires