Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Geologie, Sortie sur le terrain, Stage de terrain
  • Geologie, Sortie sur le terrain, Stage de terrain
  • : Les articles qui seront publiés sur ce Blog de l'IDGT seront destinés à fournir des informations pour tous ceux qui désirent faire ou organiser des sorties géologiques sur le terrain.
  • Contact

Recherche

8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 18:05

Cette excursion est intéressante sur le plan pédagogique car elle permet de comprendre la structure géologique de la région parisienne, d'établir un log stratigraphique assez complet de la série tertiaire depuis la craie jusqu'au calcaire de Saint Ouen (Bartonien) en passant par le Thanétien, Sparnacien, Cuisien, Lutétien et d'effectuer une coupe quasi-continue du Cuisien au Lutétien moyen. 
Elle permet également d'aborder l'utilisation des matériaux géologiques par l'homme avec leur exploitation en carrières souterraines et d'aborder les problèmes d'instabilité liés au sous-sol et aux problèmes des carrières souterraines.
Elle peut être effectuée en une journée depuis Paris avec des élèves de collège ou de lycée. 

Notre excursion a démarré à Laon, à la Porte de Soissons par un topo géologique général sur les plates formes structurales du Parisis et du Soissonnais et sur la situation géologique exceptionnelle de la ville de Laon, butte témoin de la plate forme du calcaire grossier reposant sur la craie.

Laon, place forte historique sur une butte témoin de calcaire grossier


  



La découverte du calcaire à Nummulites (Pierre à Liards), a frappé les participants par l'abondance des nummulites accumulées, en fait les tests de nummulites représentent la quasi totalité de la roche et le liant calcaire est inférieur à 5%.

 
Nummulites (1cm de diamètre)  et Ditrupa (tubes de vers)          Nummulites en coupe vues au microscope


L'observation des murs de l'église Saint Martin a dévoilé l'abondance des calcaires à Ditrupa Strangulata (tubes de vers porcelanés millimétriques)
.
Les instabilités de la ville de laon sont dues à la géologie du sous-sol, calcaires lutétiens reposant sur les argiles de Laon du sommet du Cuisien et à la présence des nombreuses exploitations souterraines.
                                                                         Laon, la tour penchée......!

Après une rapide incursion dans le Thanétien sableux à galets avellanaires de silex et  niveaux podzolisés, nous avons visité la sablière de Monampteuil dans les sables du Cuisien fossilifères.

Au dessus des sables à glauconie du Cuisien  dans lesquels nous n'avons pas trouvé le fameux  gastéropode Velates Schmiedeli, nous avons pu observer un niveau de falun riche en fossiles : Nummulites Planulatus et Turritella Edita.

Après un agréable casse croûte à l'Hôtel de France à Vailly-sur-Aisne, nous avons continué la découverte de nouveaux terrains. Les argiles sparnaciennes de Vauxbuin (banlieu de Soissons) ont été très décevantes.....à tous points de vue et un classeur s'est même retrouvé sur la chaussée ! Merci aux sauveteurs....

Heureusement les coupes de Margival et de Terny-Sorny ont pu être observées en détail avec le soleil et les couleurs d'automne.


A Margival nous avons pu dénicher, malgré les dangereux surplombs,  les Eupsammia Trochiformis (Corail) dans les sables à glauconie de la base du Lutétien.
      

A Terny-Sorny, la coupe a débuté au niveau d'une zone humide sur les argiles de Laon avec des Prêles abondantes
et s'est poursuivie jusqu'au Lutétien moyen à Orbitolites Complanatus

     
Zone humide : argile de Laon du sommet du Cuisien        Lutétien moyen à Milioles et stratification oblique


Pour terminer cette coupe exceptionnelle pour la région parisienne, une ancienne carrière souterraine de calcaire lutétien nous a montré au toit le niveau à Orbitolites Complanatus
      
 L'excursion s'est terminée sur le parvis de la cathédrale de Soissons où nous avons pu observer  dans le dallage les calcaires à Cérithes du Lutétien supérieur de la carrière de St Pierre Aigle........  à la tombée de la nuit.
  

Calcaire à Cérithes (gastéropode marin de mer chaude)
Lutétien supérieur de St Pierre Aigle

Partager cet article

Repost 0

commentaires