Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Geologie, Sortie sur le terrain, Stage de terrain
  • Geologie, Sortie sur le terrain, Stage de terrain
  • : Les articles qui seront publiés sur ce Blog de l'IDGT seront destinés à fournir des informations pour tous ceux qui désirent faire ou organiser des sorties géologiques sur le terrain.
  • Contact

Recherche

17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 18:49
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013
Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013

Conférence et balade géologique du 16 novembre 2013

Repost 0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 09:12

L'Assemblée Générale de l 'IDGT eu lieu le jeudi 19 septembre 2013 à 17h à la Maison des Associations du V ° arrondissement située au 4 rue des Arènes (75005 Paris).

Le Président résume les activités de l'Association en présentant un diaporama des différentes sorties et activités de l'IDGT durant l'année écoulée. Vous en trouverez des extraits ci-dessous.

 

Le rapport moral et financier A ETE VOTE A L'UNANIMITÉ des présents ou des représentés.

 

Un nouveau bureau a été élu pour une durée de deux ans

Président: B. Cabanis

Vice-Présidente: MC. Diamantis

Trésorière: H. Gaget

Secrétaire: A. Boizard 

Secrétaire Adjointe: L. Prada

 

* Nous tenons à remercier tout particulièrement B. Daine, Trésorière sortante, qui a largement contribué à la vie et à l'animation de l'association IDGT durant trois mandats de deux ans.

Les sorties géologiques pour l'année 2013-2014 seront inscrites sur le blog IDGT et transmise aux membres adhérents par e-mail.

Les membres présents à l'AG décide de ramener les cotisations pour les étudiants et les chomeurs de 15 à 10 euros. Sinon la cotisation de 15 euros reste inchangée.

 

Ci-dessous, extraits photographiques du diaporama présenté par le Président B. Cabanis

 

 

 

Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Assemblée Générale de l'IDGT Le 19 septembre 2013
Repost 0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 11:02

L'excursion géologique en Bretagne (14 participants) s'est réalisée dans d'excellentes conditions avec une metéo très favorable.

 

L’excursion a été conduite par B. CABANIS, Professeur de géologie et  Président de l'IDGT.

 

 

 

Thème : Le site géologique de Roscoff et la Baie de Morlaix.

Roches et géologie des côtes du Goëlo et du Trégor (Côtes d’Armor) et de la baie de Paimpol.

 

Programme prévisionnel:

 

 

1) Les roches les plus anciennes de France datées à -2 Milliards d’années (axe Locquirec – Trébeurden - Port Béni),les granitoïdes cadomiens (Pointe du Château – Sillon de Talbert – Pointe de l’Arcouest – Ile Bréhat).

2) Les granites roses et gabbros hercyniens (axe Primel-Trégastel - Ile Grande - Ploumanac’h) et leur contact avec les roches encaissantes (Ile Milliau près de Trébeurden).

3) Les roches volcaniques précambriennes avec les séries de basaltes à pillow-lavas de Locquirec et de Paimpol

Tregor-schema-structuralBC.jpg

Schéma structural du Trégor extrait de la carte géologique de Lannion (BRGM)

 

 

 

Programme réalisé journée par journée

 

Le jeudi 4 juillet 2013 : Haute Mer à 16h30

  1. Le site géologique de Roscoff

Les participants se sont retrouvés à l’exposition géologique de Roscoff située à la chapelle Sainte Anne vers 12h. Après une visite de l’exposition et un bref topo sur le programme de l'après midi consacré à la géologie du Léon et de la baie de Morlaix. Un pique nique a réuni ensuite le groupe devant la Chapelle Sainte Anne et le soleil a fait son apparition pour ne plus nous quitter de tout le séjour.

 

Après déjeuner, un panorama depuis la chapelle Sainte Barbe a permis de présenter les grandes unités géologiques du Léon et du Trégor séparés par la baie de Morlaix et les particularités du site géologique de Roscoff.

Départ en convoi à 14h30 vers St Pol de Léon et Carantec.

 

 

  1. Bref aperçu géologique de la Baie de Morlaix : orthogneiss de Brest, granite rose de Carantec hercynien, schistes noirs dévoniens et schistes zébrés struniens.

Arrêt 1 : Port de Carantec sur le parking de  la Grève Blanche

Point de vue sur l’estuaire de la Penzé et Saint Pol de Léon ;

Observation des gneiss de Brest avec  filons d’amphibolites,  le granite rose hercynien de Carantec.

 

Arrêt 2 : En bordure de la rivière de Morlaix, les schistes zébrés.

Après une descente périlleuse sur l’estran nous observons et échantillonons les fameux « schistes zébrés de Morlaix » d’âge Carbonifère inférieur (Strunien) rendus célèbres par leurs plis particulièrement bien conservés.

 

  1. Découverte de la géologie du Trégor sur sa bordure Ouest : formations volcaniques précambriennes de Locquirec (Briovérien)

Arrêt 3 :  Parking de la grève des Curés

Découverte de la géologie du Trégor : la série volcanique de la Pointe d’Armorique-Pors Mellec avec schistes verts, tufs et pillow-lavas précambriens verticalisés recoupés par filon d’aplite.

Etape à l'hôtel Arcadia entre Lannion et Perros.

 

Le vendredi  5 juillet 2013 : Basse Mer à 11h30

Départ vers 9h pour Trébeurden et  la pointe de Bihit.

 

  1. Géologie de la Baie de Lannion : orthogneiss oeillés icartiens,  granite rose de Ploumanac’h hercynien et son contact avec l’encaissant.

Arrêt 1 : Pointe de Bihit

Panorama sur la baie de Lannion et l’Ile Milliau depuis la Pointe de Bihit. Panorama et mise en place des unités géologiques.

 

Arrêt 2 : Ile Milliau (grand soleil)

Observation du granite rose porphyroide de Ploumanac’h-La Clarté et de son contact au niveau de l’Ile Milliau avec les formations encaissantes plus anciennes.

L'accès au contact se révèle plus éloigné que prévu et l'angoisse de la marée montante fait accélérer la plupart des participants! Le contact est cependant magnifique entre le granite claire et les formations encaissantes verticalisées de couleur sombre (cornéenne de l'Ile Millau).

 Elles sont représentés par des alternances remarquables de schistes sombres et de grès gris (au départ argiles et sables) avec un métamorphisme de contact qui s’exprime par des minéraux visibles (andalousite, cordiérite) dans les niveaux schisteux plus alumineux. Ces formations évoquent les schistes zébrés paléozoiques de Morlaix mais pourraient aussi correspondre aussi à du flysch briovérien (Précambrien supérieur).

Observation du contact à l'emporte-pièce, d’enclaves de cornéennes, de granite injecté sous forme de filons qui recoupe les cornéennes ou le granite lui-même.

Retour vers 11h00 au parking du port de plaisance.

 

Arrêt 3 : plage de Porz-Mabo et crique de Pors-Raden

Après une marche assez longue (200m) dans les rochers sur la partie droite de la plage on rejoint la crique de Pors Raden où affleurent les gneiss oeillés.

Observation de gneiss variés, de filons d’amphibolites et de gneiss oeillés à feldspaths roses datés  par chronologie absolue près de Locquirec  à -2 milliards d’années (Icartien).

Après ces efforts de la matinée, nous nous rendons à Ploumanac'h où certains mangent au restaurant et d'autres profitent du soleil pour pique niquer sur la grève.

 

2) Le granite rose de Ploumanac’h et le granite de l’Ile Grande

 

Pique-nique au centre d’accueil GAD

De nombreux  granites en dépôts permettent des observations intéressantes et un échantillonnage varié (granite rose, pegmatite, granite orbiculaire….).

 

Arrêt 4 : Parking du Ranolien à la sortie de Trégastel-Ploumanac’h.

Observation de gneiss  anciens en contre-bas du sentier recoupés par des filons de dolérite et de granite rose.

On poursuit vers Pors-Rolland pour observer les chaos granitiques et vers le phare. Visite à la Maison du Littorale.

Arrêt 5 : Carrière GAD à La Clarté-Ploumanac’h et Centre d’Accueil

Visite rapide en fin d'après midi du Centre d'accueil de la carrière GAD et des blocs de granites en dépôts

 

Le samedi 6 juillet 2013 : Basse Mer à 12h30

  1. Le granite rose de Ploumanac’h et le gabbro de Sainte Anne

 

Arrêt 1 -Ploumanac’h : les gabbros de Sainte Anne

Observation des relations entre le gabbro et le granite rose.

 

Arrêt 2- Ploumanac’h : La Grève Rose et la Grève Blanche

Observation de nombreuses enclaves dans le granite rose.

Arrêt 3 : Ile Grande près du Centre Ornithologique

Observation du granite gris clair de l’Ile Grande et de ses anciennes exploitations.

 

  1. Le batholite granitique Nord-Trégorrois (Cadomien)

Arrêt 4 : Le Gouffre à la Pointe du Château

Au niveau du gouffre de beaux filons de roches basiques (dolérites) recoupent le granite cadomien daté à -615MA.

 

    3) Le socle gneissique  ancien (Icartien)

Arrêt 5 : Port Béni : le socle métamorphique ancien

Des gneiss anciens affleurent dont certains oeillés rattachés aux gneiss de Pors Raden.

 

Arrêt 6 : Vue panoramique du Sillon de Talbert

Tombolo aujourd’hui transformé en flèche littorale à pointe libre de 3,5 km. Il est actuellement assez abîmé par les enrochements inutiles qui ont favorisé son ensablement (dune) sur sa partie proximale ainsi que par les tempêtes d’équinoxe qui l’ont fortement amenuisé.

Les galets qui le constituent reflètent toute la géologie locale (granites variés et microgranites du batholite Nord-Trégorrois, tufs de Tréguier, ignimbrites de Lézardrieux, diorite, dolérite…)

 

Le Dimanche 7 juillet : basse mer à 13h17

  1. Le volcanisme calco-alcalin d’arc insulaire (Briovérien)

Arrêt 1 : La Pointe de Guilben

Descendre sur la Grève pour observer la série volcanique basaltique de la Pointe du Guilben à pillow-lavas redressés.

La géochimie des roches permet de les rattacher à un volcanisme calco-alcalin d’arc insulaire tout comme les pillow-lavas observés à Locquirec (Pointe d’Armorique).

Présence de cornaline (jaspe rouge) entre les coussins empilés les uns sur les autres.

 

2.  Les sédiments précambriens (Briovérien)

Arrêt 2 : Pointe de Minard

Observation des schistes et quarzites briovériens fortement tectonisés.

 

3. Le bassin ordovicien de Bréhec et son contact avec le Précambrien

Arrêt 4 : Anse de Bréhec

Succession de sédiments rouges peu déformés avec figures sédimentaires dans la partie sud de la plage.

 

Nombreuses observations en revenant au début de la plage :

Présence d’un conglomérat à la base des formations rouges et de filons de dolérite sécants.

Contact faillé ou discordant entre les sédiments rouges et le Précambrien.

Présence d’une brèche signalant le passage de la faille.

 

Pique-Nique au dessus de l'anse de Bréhec dans un chemin ombragé

 

Fin de l’excursion

 

 

Ploumanapharebc.jpg

                                    Les granites roses de Ploumanac'h

 

 

 

 

         

 

Orthogneiss oeillés de Porz Raden datés à -2milliards d'années.
Orthogneiss oeillés de Porz Raden datés à -2milliards d'années.
Orthogneiss oeillés de Porz Raden datés à -2milliards d'années.
Orthogneiss oeillés de Porz Raden datés à -2milliards d'années.
Orthogneiss oeillés de Porz Raden datés à -2milliards d'années.

Orthogneiss oeillés de Porz Raden datés à -2milliards d'années.

Repost 0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 17:15

Le site géologique de Paris(B. Cabanis) 

 

Paris est situé dans la partie centrale du Bassin Parisien; c'est un bassin sédimentaire comprenant des couches secondaires et tertiaires empilées à l'horizontale sur une épaisseur de 3300m.

A Paris, les formations géologiques s'échelonnent depuis le Crétacé (craie, -65 millions d'années) jusqu'au Tertiaire avec une succession de terrains subhorizontaux empilés sur environ 250m d'épaisseur.

 

Carte-geol-simplifiee-2012-web.jpg

Carte géologique de Paris sans les remblais et alluvions réalisée par G. Mesnier à partir de la carte géologique de Paris au 1/50000° et au  1/25000° du BRGM.

On remarque la localisation de la craie en vert (c6), des argiles plastiques en violet (e3-4), du calcaire grossier en beige (e5), du calcaire de Saint Ouen en bleu et des Masses et Marnes du gypse en jaune (e7). La zone rayurée indique la zone des alluvions de la Seine et de la Marne.

On distingue sur cette carte l'emplacement de l'axe du pli anticlinal de Meudon au sud et au nord  l'axe du pli synclinal de Saint-Denis.

 

Ces terrains sédimentaires tertiaires sont de nature très variée (calcaires, marnes, argiles, sables, gypse, meulière) et corespondent à différents étages géologiques définis en région parisienne (Sparnacien, Lutétien, Ludien, Stampien).

La dernière formation géologique qui a recouvert le bassin de Paris est représentée par le calcaire de Beauce déposé dans un vaste lac temporaire en climat chaud aride. Le dernier dépôt marin correspond aux Sables de Fontainebleau (Stampien).

Dans la succession des couches géologiques, ils existent des couches dures (calcaires, meulières) et des couches tendres (sables, argiles). Les couches dures,  plus résistantes à l'érosion, vont donner naissance à des surfaces planes appelées plate-formes.

On distingue de bas en haut quatre plate-formes structurales : plate-forme du calcaire grossier (Valois, Soissonnais), plate-forme du calcaire de Saint Ouen (Parisis), plate-forme du calcaire et de la meulière de Brie, plate-forme du calcaire et de la meulière de Beauce.

Plate-forme-structurale-ancien-web.jpg

Diapositive4.JPG

Tableau stratigraphique de Paris indiquant la succession des dépôts et l'emplacement des différentes plates-formes structurales (plf). La colonne "notations" se réfèrent aux signes conventionnels utilisés par les cartes géologiques au 1/50000° du BRGM et accessibles sur le site Infoterre.

 

Le bassin de Paris au cours du Miocène a subi une élévation d'environ 100m avec un léger basculement du NE vers le SW. L'érosion des rivières a donc dégagé des plates-formes structurales légèrement inclinées et en marche d'escalier depuis le NE vers le SW. Il subsiste sur les plates-formes des collines résiduelles appelées "butte-témoin" parcequ'elles témoignent des terrains qui existaient avant l'érosion des rivières.

La butte témoin de Villers-Cotteret à 70km au Nord de Paris montre à son sommet un vestige de la plate-forme de Beauce située à 270m d'altitude, soit 100m plus haut que la plate-forme de Beauce à Meudon.

A Paris la colline de Belleville (128m) et la butte Montmartre (127m) sont des buttes témoins de la plate-forme de Beauce. La montagne Sainte Geneviève et la place de l'Etoile sont des témoins de la plate-forme ducalcaire de St Ouen.

coupe-geol-simplifiee-2012-web.jpg

En plus du léger basculement NE-SW, les terrains ont été affectés par de faibles plis anticlinaux et synclinaux d'axe orienté N120° (anticlinal de Meudon, synclinal de la Saint-Denis). La présence de ces plis entraîne des variations importantes de l'altitude des terrains. Le pendage des couches de terrain demeure faible et toujours inférieur au degré. Sur la coupe ci-dessus, l'échelle des hauteurs a été multipliée par 30.....

 

Les matériaux géologiques ont été largement exploités en région parisinne pour différents usages.

 

. Matériaux du sous- sol et leur utilisation :

 

◊ alluvions (sables, graviers, cailloux) : granulats pour béton

 

◊ meulière de Beauce : pierre à bâtir, meules

 

◊ sables de Fontainebleau : verrerie, mortier d’injection

 

◊ gypse : plâtre, ciment

 

◊ calcaire grossier : pierre à bâtir

 

◊ argile plastique : briques, tuiles, poteries

 

◊ craie : ciment, blanc de Meudon, amendement.

Il s'ensuit l'existence d'anciennes carrières à ciel ouvert et pour les matériaux les plus recherchés (calcaire grossier, gypse, craie) de nombreuses carrières souterraines localisées à Paris et en banlieue.

Par exemple le calcaire grossier anciennement exploité à Paris Rive Gauche (5°,6°,13°, 14°) a continué à l'être en continu jusqu'à Cachan. Il a été aussi exploité sur la rive droite dans le 16° (Jardins du Trocadéro)

Le gypse a été exploité sur la butte Montmartre et la butte de Romainville. Le Parc des Buttes-Chaumont a été aménagé sur d'anciennes carrières souterraines de gypse. Le gypse est toujours activement exploité au niveau des buttes témoins situées autour de Paris (Cormeilles, Montmorency, Vaujours).

Les argiles plastiques de Vaugirard ont été exploitées dans le 15° (Parc André Citroen) mais les carrières ne sont plus visibles.

La craie a été exploitée en carrières souterraines sur la rive concave du méandre de la Seine au niveau d'Issy-les-Moulineaux-Meudon-Clamart.

Le site géologique de Paris (B. Cabanis)
Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 15:45

Cette visite a connu un grand succès (une trentaine de participants de tous âges et d'origine très diverses); elle a été conduite par Daniel OBERT, géologue.

 

Le rendez-vous était fixé à 10h au Pont Alexandre III où le groupe s'est rassemblé dans le froid du matin.

Les inscrits qui n'étaient pas en règle ont été accueilli par B. Daine, Trésorière de l'IDGT pour régulariser leur situation.

A ce propos, nous rappelons aux adhérents que ces régularisations tardives au départ de l'excursion posent toujours des problèmes délicats et doivent être évitées sauf cas de force majeur.

 

Le Pont Alexandre III achevé pour l'Exposition Universelle de 1900 avec le Grand Palais, en plus de son esthétique et des prouesses de sa construction (une seule arche surbaissée enjambant la Seine), a révélé sa richesse en matériaux géologiques de provenance variée.

 

Troca-2015-Pont-Alexandre-III-BC.jpg

                                 Le Pont Alexandre III avec en arrière plan le Grand Palais (photo B. Cabanis)

 

  Les quatre colonnes sont en calcaire oolithique de Chauvigny (Poitou) en bleu sur le schéma. Les balustrades montrent un calcaire très fossilifères (Rudistes) de l'Echaillon près de Grenoble tandi sque la base des colonnes et les parapets au niveau des rives sont en calcaire blanc de Souppes (Château Landon).

 

Pont Alexandre III          Pont Alex calcaire de Souppes et Chauvigny

Base d'un pylone avec le calcaire de Souppes non figuré sur le schéma surmonté par le calcaire de Chauvigny (photo B. Daine).

 

 

 

Les culées du Pont ont nécessité la construction d'un important massif maçonné en granite de Sénones (Vosges) dont les fondations ont été réalisées dans la nappe des alluvions de la Seine.

 

Pont-Ales-culee-granite-ME.jpg  La culée de la rive droite constituée par un massif maçonné en granite de Sénones taillé en bosselage, occasion d'évoquer la formation du granite et ses enclaves appelés "crapauds" par les carriers (photo Marie Esnault).

 

Nous nous rendons ensuite au Grand Palais

Troca-Pont-devant-Grand-Palais.jpg

 Le groupe en une masse compacte pour résister au froid (photo B. Daine)

 

Les murs du Grand Palais sont en calcaire de Euville (Meuse) qui est un calcaire à entroques assez utilisé à Paris. Les entroques sont des plaques de calcite issues du démantellement d'Echinodermes (plaques, radioles) ou de tiges d'Encrines dont certaines ont une symétrie pentaradiée et forme une étoile.

 

Nous contournons le Grand Palais pour nous rendre devant l'entrée du Palais de la Découverte; les marches sont en calcaire du Comblanchien de Bourgogne.

 

  Troca-2013-Le-groupe-ME.jpg

        Le groupe sur les marches du perron du Palais de la Découverte (photo Marie Esnault) en calcaire comblanchien (photo Marie Esnault) 

 

Nous gagnons le pont de l'Alma par les Berges avec son célèbre Zouave indicateur des crues de la Seine et gagnons les jardins du Trocadéro

 

Tour Eifel vue 2 web BC

Les jardins du Trocadéro aménagés sur une ancienne carrière à ciel ouvert de calcaire grossier vus depuis le premier étage de la Tour Eiffel (photo B. Cabanis) 

 

En montant les jardins, evocation des carrières spouterraines de calcaire grossier avec l'Aquarium et panorama sur la Tour Eiffel fondée dans les alluvions de la Seine.

Troca-en-montant-tour-eiffe-BD.jpg  photo Béatrice Daine

 

Observation du calcaire de Massangis (Yonne) riches en fossiles

 

Troca-Cidaris-BD.jpg

 Troca-Bivalve-BD.jpg Fossile d'oursin (Cidaris) dans le calcaire de Massangis et mollusques bivalves en coupe  (photos Béatrice Daine)

 

 En redescendant les Jardins côté& Passy, on suit le front de taille de l'ancienne carrière de calcaire grossier malheureusement bétonné; un banc est toutefois visible vers le bas.

Troca-calcaire-grossier-BD.jpg

  Photo Béatrice Daine

 

Nous nous dirigeons ensuite vers la rue des eaux sous la colline de Passy et le Musée du Vin installé dans une ancienne carrière de calcaire grossier 

Le groupe se sépare devant le Musée du Vin vers 13h

Musee-du-Vin-BC.jpg

 Le Musée du Vin qui montre encore le calcaire grossier en place sur la droite de la photo (B. Cabanis)

 

 

Vous pouvez aussi retrouver un reportage complet avec photos légendées sur le site de Marie-Claude et Michel Diamantis

http://michel.diamantis.free.fr/IDGT/grandPalais2013/

Bilan de la balade géologique du Pont Alexandre III au Trocadéro du samedi matin 6 avril 2013
Repost 0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 17:59

 Cette visite de la carrière souterraine  de calcaire grossier des Capucins située dans le XIV° arrondissement a été réalisée le samedi 26 janvier 2013  à 10h30 avec une vingtaine de participants IDGT sous la conduite de Monsieur Melaye de la S.E.A.D.A.C.C (Société d'Etudes et d'Aménagement des Anciennes Carrières Souterraines de Paris).

L'entrée de la carrière souterraine est située sous l'hôpital Cochin et les galeries sourterraines à 21m sous le sol.

Cette carrière est la seule actuellement accessible à Paris intra-muros avec les Catacombes qui permet de voir la méthode d'exploitation du calcaire grossier par la méthode traditionnelle des hagues et bourrages.

 

 

Carriere-Capucins-web.jpg     Méthode d'exploitation par hagues et bourrage avec chambre d'explpoitation soutenue par trois piliers à bras

Hagues-et-bourrages-Capucins.jpg  Pilier-tourne-et-a-bras-Capucins.jpg

Derrière le muret de hague, le déblai d'exploitation et un pilier à bras. Sur la photo de droite un pilier dans la masse (pilier tourné) et un pilier à bras en pierres sèches. (B. Cabanis) 

 

L'outillage et es techniques d'exploitation nous sont largement présentées par Monsieur Melaye

Outils-decoupage.jpg    Bloc-et-rondins.jpg

 Les blocs étaient débités manuellement par les carriers à partir d'un banc résistant mis en surplomb après excavation du niveau marneux situé en-dessous. Les blocs étaient ensuite roulés sur des rondins jusqu'à un puits de service et remontée grâce à un treuil en bois à échelon actionné par un homme. (B. Cabanis) 

Vestiges-numerotation-rue.jpg

Les galeries constituent un patrimoine historique de Paris  (photos B. Cabanis) 

 

 Puits-et-groupe-BC.jpg

 Les participânts admirent la Fontaine des Capucins classé "Patrimoine Historique". Ce puits a été creusé par Héricart de Thury en 1810 pour connaître le niveau de la nappe phréatique sous la capitale. Le niveau zéro de son échelle d'étiage correspond au niveau des plus basses eaux de la Seine, aujourd'hui la cote 25,62 NGF. (B. Cabanis) 

Echelle-hydraulique-puits.jpg

Comme dans la plupart des carrières souterraines sous Paris, le poids des terrains sus-jacents a entraîné, avant la confortation des galeries, des ruptures et fissurations de la dalle calcaire conservée comme garde au toit de la galerie (B. Cabanis) 

 

 

Capucins-instabilite-au-toit.jpg

Il existe aussi des fracturations d'origine tectonique souvent remplies par de l'argile brune qui sont un risque d'éboulement potentiel  pouvant entraîner un fontis.                                                Témoin marqueur de l'évolution d'une fissure

(photos B. Cabanis) 

Capucins-Fracture-ouverte.jpg     

Capucins-Distancemetre.jpg

 

Capucins-Racines-platanes--20m.jpg

                                        Des racines de platanes à plus de 20m sous terre.....! (photo B. Cabanis) 

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 18:16

La conférence et la sortie Jussieu-Panthéon du samedi 24 novembre 2012 en matinée a connu un vif succès avec  27 présents à la conférence-diaporama sur le site géologique de Paris et 35 participants à la promenade géologique.

 

Nous regrettons cependant l'absence de personnes inscrites qui n'ont pas pris la précaution de prévenir, privant ainsi d'autres personnes de la conférence car nous avions dû refuser une douzaine de places...

 

La conférence diaporama présentée par B. CABANIS, Docteur d'Etat en Géologie (UPMC),  s'est déroulée devant 27 participants  à la Maison des Associations du 5° (4 rue des Arènes) de 10h15 à 11h15  sur le thème :

 

Le site géologique de Paris et ses anciennes carrières souterraines 

 

  MDA---conference-IDGT-24-nov.-2012.jpg

            Assistance attentive et même studieuse pour certains durant le diaporama sur Paris projeté dans la jolie salle    voûtée des Arènes à la Maison des Associations du V° arrondissement que nous remercions.

 

 

Une balade géologique dans le quartier a suivi la conférence avec 35 participants .

Elle s'est déroulée depuis la poste de Jussieu jusqu'au  Muséum d'Histoire Naturelle.

 

 

 

Elle a débuté par la visite exceptionnelle d'un site  historique  ouvert spécialement pour l'IDGT situé sous la Poste de Jussieu : il s'agit d'un reste de l'Enceinte Philippe-Auguste et d'une arche construite à l'époque pour franchir l'ancien canal de Bièvre.

  Jussieu poste 2 BD   Arche-PerdueBC.jpg

      Paris-0777_DxO.jpgNous tenons à remercier les responsables de la Poste de Jussieu de nous avoir donné l'autorisation de cette visite exceptionnelle.

  

 La visite géologique s"est poursuivie en longeant le campus Jussieu avec de belles dalles de granite porphyroide à grands cristaux de feldspaths blancs jusqu'à la fontaine de Jussieu également en granite porphyroide à enclaves sombres.

  Jussieu-fontaine-BD.jpg

Fontaine-Jussieu-2-ME.jpg   Le groupe devant la fontaine Jussieu dite  " Bouche de la Vérité" en granite porphyroide

 

Nous montons ensuite sur le parvis Jussieu toujours en travaux pour observer les dallages de calcaires sombres et clairs du Boulonnais et des Pyrénées

Fossile-de-gasteropode-Jussieu-24-nov.-2012.jpg 

  et les vestiges des sous-sols de l'ancienne Halle aux Vins sous le bâtiment Esclangon en meulière et calcaire

Halle-aux-vins-BD.jpgPuis nous entrons dans les jardins du Muséum d'Histoire Naturelle   Museum---Groupe--Bernardin-BD.jpg 

Arrêt devant le socle de la statue de Bernardin de Saint Pierre constitué d'un calcaire à entroquesexceptionnel, la pierre d'Euville dans la Meuse.

Les entroques sont des pièces de calcite résultant de la destruction de prairie sous-marine à Crinoides et oursins. 

 

Nous allons au niveau du bâtiment de Phanérogamie constitué de divers types de calcaires

Phanerogamie-BD.jpg

 Calcaire oolithique, calcaire à Entroques, calcaire Comblanchien et calcaire portlandien à stratifications entrecroisées

 

Parcours ensuite du musée géologique au niveau de la Roseraie avec le tronc de Taxodium silicifié trouvé dans les sables de Fontainebleau au Sud de Paris et datant de -33 millions d'années

Taxodium-BD.jpg

 

 Explications concernant le gabbro océanique du Queyras et le gypse de Maurienne

Gabbro-BD.jpg

 Et la visite se poursuit devant la galerie de Minéralogie (remarquable dalle de poissons fossiles du Lutétien) et devant la Grande Galerie (ammonites de grande taille dans le dallage comblanchien). 

 

Retour par le bâtiment de l'Administration avec l'altération du calcaire et la présence de calcaire à Ditrupa

Administration-BD.jpg

 

Le temps passe et la visite doit se terminer devant la fontaine Cuvier à 13h30 en se donnant rendez-vous pour une prochaine visite géologique au Panthéon.

 

Photo de groupe avant de se quitterr devant la fontaine Cuvier avec les mines satisfaites des participants.....

Groupe-fontaine-JPD.jpg

 

 Crédit photos : Béatrice et Jean-Pierre DAINE, Marie ESNAULT, Bruno CABANIS, Michel DIAMANTIS

 

Vous pouvez aussi retrouver un reportage  complet avec photos légendées sur le site de Marie-Claude et Michel Diamantis


 

Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 18:44

        Sortie en Normandie le week-end du 20 et 21 octobre 2012

    La météo était très défavorable mais les participants étaient bien équipés et le programme a pu être effectué dans son intégralité.

Vaches-groupe-brume-jpd-web.jpg

                                             Le groupe sur la plage de Villers-sur-Mer dans les intempéries 

Samedi 20 octobre : l'ensemble des 15 participants était au rendez-vous à 10h au pied du Pont de Tancarville.

Tancarville-groupe-BD-web.jpg    Le site du Pont suspendu de Tancarville avec la vallée de la Seine et  ses falaises de craie.

Point de vue de la Roque sur la vallée de la SeineLa-Roque-phare-BD-web.jpg

Vue sur l'estuaire de la Seine et ses méandres et les ponts de Tancarville et de Normandie depuis le phare de La Roque

Route vers Honfleur avec arrêt au pied du pont de Normandie

Pt-Norm-BD-web.jpg

Vasouy-BC-web-2.jpg

         Une boisson chaude bien méritée dans un endroit sympathique près de Honfleur 

Les loupes de glissements de terrain de Villerville-Hennequeville dans leur contexte géologique et le site du camping du Chant des Oiseaux à Trouville et ses démêlées administratives.

Glissement-explic-bd-web.jpg       Historique des interventions de B. Cabanis sur les glissements de Villerville et le camping du "Chant des Oiseaux"

  Graves-ME-web.jpg

Soirée étape  près de Deauville

Dimanche 21 octobre : les falaises des Vaches Noires à Villers-sur-Mer en matinée (marée basse). Coupe de la falaise depuis la plage et observations des différents niveaux avec recherches de fossiles au pied de la falaise.

Vaches-Noires-falaises-BD-web.jpg                                      Vue des falaises à marée basse avec les coulées de boue bien visibles.

Toujours autant de fossiles au pied de la falaise des Vaches Noires et sur l'estran : ammonites, oursins, radioles, bivalves (lyogryphea, myophorella, lopha, modiola.....) gastéropodes, éponges, coraux.

 

 

L'excursion se termine à 13h. Le temps pluvieux incite certains à rentrer, d'autres déjeunent sur place. 

 Crédit photo : Béatrice Daine, JP. Daine, Marie Esnault, Bruno Cabanis

 Autre reportage photos très complet de Marie-Claude et Michel Diamantis : michel.diamantis.free.fr/IDGT

 

 

 

 

 

Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 18:41
 
 La sortie dans le parc des Buttes Chaumont s'est déroulée  le  samedi 6 octobre de 10h30 à 13h00 en présence de 17 participants.
Buttes-Musee-web.jpg 
Elle a débuté par la visite de l'exposition consacrée à l'historique et l'aménagement du Parc dans le pavillon situé à l'entrée de la place Armand Carrel.
  Topo-depart-Buttes-2012-copie-1.jpg
                                                       Topo sur la géologie de Paris et l'exploitation du gypse 
Elle s'est poursuivre par la visite du Parc depuis la place Armand Carrel en longeant le lac pour aller jusqu’à la grotte (ancienne carrière souterraine de gypse).
Buttes-lac-web.jpg
 Au bord du lac, la falaise de gypse avec l'arche et l'aiguille.......
 
 Grotte-Sandrine-web.jpg     Le groupe à l'entrée de la grotteButtes-2012-entree-grotte-web.jpg
  Cascade-fontis-sandrine-web.jpg
Puis montée jusqu’au temple de la Sybille pour un panorama sur la butte Montmartre.
      Du haut du temple de la Sybille, belle vue sur Montmartre
Sybille-2-sandrine-web.jpg                
 
Temple--BC-sandrine-web.jpg     
Temple-Sybille-web.jpg
 
 
 
 
       
Retour ensuite par la passerelle suspendue vers la place Armand Carrel.     
      Passerelle-2-web-Me.jpg
                                                         Le groupe au retour sur la passerelle suspendue
                                                                      
  Les premières gouttes de pluie ont commencé à tomber à 13h15 au moment du départ !!!
Crédit photo : Marie-Esnault, B. Cabanis, Sandrine Deschamps
 
 
 
Repost 0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 14:30

Assemblée Générale de l’IDGT jeudi 13 septembre 2012

 

Procès Verbal rédigé par Marie Esnault-Genty  en l’absence des secrétaires.

 

L’assemblée générale s’est tenue le jeudi 13 septembre 2012 de 17h30 à 19h30 à la Maison des Associations du 5ème, 4 rue des Arènes 75005 Paris.

Le président déclare la séance ouverte à 17h45

AG-IDGT-13-septembre-2012-1-rev.jpg  Les participants dans une ambiance détendue, durant le diaporama du Président à la Maison des Associations du V°

1)    RAPPORT MORAL PAR LE PRESIDENT BRUNO CABANIS

Constat préliminaire

Alors que le nombre des adhérents a fortement progressé en 2009-2010 (90) par rapport aux années précédentes (37 en 2006- 2007), on observe actuellement une baisse puisque nous étions 77 en 2010-2011 et 53 en 2011-2012.

L’IDGT est- elle en crise ? Cette question a été posée au cours de la réunion de bureau. Plusieurs hypothèses ont été émises pour expliquer la baisse du nombre d’adhérents : année d’élections présidentielles, crise économique générale, augmentation des adhésions de 10 à 15 euros, coût croissant des sorties et  excursions, absence d’excursion programmée durant les vacances de Pâques…

D’autre part, certains adhérents ne reprennent leur adhésion que s’ils sont intéressés par une sortie. Or, pour soutenir l’association, il est important de renouveler son adhésion  en début d’année universitaire (septembre-octobre).

Le Président en profite pour remercier les adhérents fidèles qui cotisent en début d’année indépendamment de leur éventuelle participation à une ou plusieurs sorties.

Présentation des activités de l’année 2011- 2012 sous forme d’un diaporama photos

L’IDGT a tenu une réunion de bureau le mardi 24 avril 2012 au cours de laquelle, outre le bilan des activités et des adhésions, ont été confirmées les excursions à Fontainebleau et en Auvergne, et envisagées quelques autres sorties et activités géologiques.

Sorties géologiques réalisées en 2011- 2012

1.      Carrière de Cormeilles- en- Parisis le samedi 10/09/11, 24 participants dont 17 IDGT sous la conduite de Bruno CABANIS et de Fintan CORCORAN du Musée du Plâtre.

2.      Carrière de la Brasserie à Vincennes le 1/12/11, 15 participants.

3.      Excursion dans le 12ème arrondissement de Paris le samedi 17/12/11 sous la conduite de D.OBERT, 14 participants.

4.      Excursion géologique en Forêt de Fontainebleau le samedi 12/05/12 sous la conduite de D.OBERT, 10 participants.

5.      Excursion en Auvergne (Chaine des Puys, Monts Dore) du 17 au 20/05/12 sous la conduite de B.CABANIS, 10 participants.

6.      Carrière de Cormeilles-en-Parisis le 8/09/12 avec le Musée du Plâtre, 4 participants.

Sorties géologiques annulées pour nombre d’inscrits insuffisant :

1.      Excursion dans l’Yonne

2.      Excursion en Bretagne Nord

Ces excursions ont été annulées en raison du nombre trop faible d’inscrits.

Stages « clé en main » dirigés par B.CABANIS

1.      ½ journée à Paris avec une classe de 1°S

2.      2j à Paris et ses environs avec une classe de TS

3.      2j en Normandie avec une classe de 5ème

4.      2 x 3j en Auvergne avec des 1°S

Cinq lycées ont adhéré à l’IDGT en 2011-2012

Site consacré aux stages clé en main

www.everyoneweb.fr/idgt/

http://idgtstagecleenmain.over-blog.com/

Animations géologiques estivales

1.      Roscoff du 1/07 au 24/08 avec 8000 visiteurs

2.      Collobrières du 12/07 au 24/08 avec 4400 visiteurs

3.      Le Mont Dol du 1/08 au 26/08 avec 1000 visiteurs, 2 fois plus que l’an dernier.

4.      Excursion géologique le 4 août du Mont-Dol à Cancale

On constate que ces animations rencontrent toujours un vif succès auprès du public mais, malheureusement, entraînent rarement de nouvelles adhésions à l’IDGT.

Le Blog IDGT crée le 10/01/2006        http://idgt.over-blog.com

Nous rappelons qu’il est régulièrement mis à jour et accessible à toutes les personnes intéressées par les informations concernant l’IDGT et ses sorties géologiques.

En 2011-2012, il y a eu 21000 visiteurs et 47000 pages lues alors que depuis sa création, on relève 71419 visites et 192969 pages lues. Malheureusement, cette augmentation du nombre de visiteurs  n’est pas corrélée avec une augmentation du nombre d’adhésions.

 

2)    RAPPORT FINANCIER PAR BEATRICE DAINE, TRESORIERE  

Le budget qui a progressé régulièrement ces dernières années est maintenant stabilisé.  Notons que cet équilibre a été rendu possible en 2011-2012, malgré la diminution du nombre d’adhérents grâce, d’une part à l’augmentation de la cotisation de 10 à 15 euros, d’autre part aux adhésions des lycées.

 

Vote n°1 : l’assemblée approuve à l’unanimité le rapport moral de l’année 2011-2012

Vote n°2 : l’assemblée approuve à l’unanimité le rapport financier de l’année 2011-2012

AG-IDGT-13-septembre-2012-2-rev.jpg 

3)    Projets de sorties pour l’année 2012-2013

Excursions à Paris et région parisienne

-          Buttes-Chaumont avec diaporama à la Mairie du XIX° le 6/10/12 en matinée (9h30-13h)

 

-          Jussieu-Panthéon avec diaporama à la Mairie du V° ou à la Maison des Associations le 17/11/12 en matinée (9h30-13h)

 

-          Carrière souterraine des Capucins le 8/12/12 en matinée

 

-          Carrière de craie de Meudon avec D. Obert et M. Colchen en janvier ou février 2012 (dates à préciser)

 

-          Trocadéro Passy avec D. Obert au printemps prochain (à préciser) 

Excursions dans le bassin de Paris

-          Glissements de terrain de Villerville, falaises des Vaches noires le WE du vendredi 19 octobre 2012 après midi au dimanche 21 octobre à 12h

 

-          Carrières de Saint Maximin (région de Chantilly) en journée un mercredi.

Excursions de quatre jours en France

-          Alpes de Haute Provence (Réser(ve Géologique de Dignes) et (ou) Luberon du 29/04 au 2/05/13

 

-          Bretagne Nord (Roscoff, Pays de Léon, Baie de Morlaix, Trégor) du 1/07 au 4/07/13

Repost 0